Comment je suis devenu accro au live sex cam

Un sentiment de culpabilité a longtemps hanté mes pensées après ma première expérience de sexe en direct. Je ne suis plus retourné sur un site de webcam porno pendant des mois. Vous devez vous en douter, ce n’est donc pas cette première expérience qui m’a rendu accro au live sex cam. Même en mettant de côté mon étrange ressenti à la fin, bien qu’ayant passé un bon moment et pris mon pied, ça ne m’avait pas subjugué. Au final l’hôtesse a fait son job en se godant un peu machinalement pendant que je me masturbais. C’était purement sexuel, mécanique, trop professionnel. Je n’ai pas ressenti cette fascination que j’ai découverte bien plus tard en matant une exhibition amateur sur Chaturbate. J’avais entendu parler de ce nouveau site de freecams par Leïa, une amie qui venait de le découvrir peu après son lancement et qui avait envie de le tester. Elle m’a appelé un soir et, à ma grande surprise, elle m’a demandé de l’encourager pendant sa première diffusion sur cette plateforme intrigante et excitante à la fois. Il faut dire que, pour l’époque (on est au début de l’année 2012), proposer des webcams gratuites en direct était une sacrée révolution. Le live show traditionnel facturé à la minute en one to one était devenu la norme depuis la fin des années 90. Personne n’imaginait que l’on pourrait un jour mater gratuitement des filles nues s’exhiber en public sur un site de chat.

Brunette exhib en direct

Leïa était une jolie fille franco-libanaise au teint mat, très à l’aise avec son corps. Elle n’était pas vraiment libertine mais elle était très coquine et un peu allumeuse. C’était le genre de nana qui n’hésitait pas à s’asseoir sur vos genoux en mini-jupe quand on buvait un verre entre amis dans un bar pour vous donner une petite idée. Elle n’était pas vraiment camgirl mais faisait de temps en temps des shows privés sur Skype avec des potes. Ça l’excitait énormément de les mater en train de se branler pendant qu’elle les chauffait. Petit à petit elle s’était prise au jeu et était de plus en plus attirée par l’idée de faire une cam sex live sur un vrai site webcam. Finalement elle avait sauté le pas un soir sans nous en parler et ça lui avait beaucoup plu. Je ne me rappelle pas sur quelle plateforme c’était mais ce n’était pas LiveJasmin (heureusement car j’aurais pu tomber sur elle lors de mon expérience en privé et j’aurais sûrement été assez mal à l’aise lol) !

Sa première webcam sexe en public

Un soir d’été, profitant de l’absence de ses parents, Leïa m’envoie un sms pour me proposer de passer boire un verre. Sans trop me poser de questions j’accepte son invitation et me rend chez elle en scooter, à quelques kilomètres. La belle brune m’ouvre la porte en tenue très sexy mais la connaissant ça ne me surprend pas plus que ça. Elle nous sert un cocktail maison à base de vodka et nous nous asseyons sur la terrasse pour papoter. On passe quelques minutes à échanger des banalités et à se raconter les derniers ragots du moment (du genre « qui couche avec qui », « elle l’a enfin fait », etc. bref ça ne volait pas très haut) tout en sirotant notre verre. Sans prévenir elle me prend par la main et me fait signe de la suivre dans sa chambre. J’étais loin de m’imaginer ce qu’elle avait en tête et pour être honnête je me voyais déjà en train de me faire sucer haha :). Elle m’invite à m’asseoir sur son lit, prend son pc portable et vient se poser à côté de moi. Malgré mes demandes répétées Leïa ne voulait toujours pas me dire ce qu’elle mijotait. Une fois son laptop allumé elle a lancé son navigateur et là, en voyant la page d’accueil de Chaturbate apparaître sur l’écran, j’ai aussitôt compris.

Beurette sexy

La petite coquine avait déjà créé son compte modèle quelques jours auparavant et elle pouvait désormais diffuser quand elle voulait. Elle m’explique alors qu’elle y pensait tous les jours depuis un certain temps mais qu’elle n’arrivait pas à se jeter à l’eau toute seule. Le fait que je sois dans la même pièce la rassurait et elle se sentait maintenant prête pour faire le grand saut du sexe en direct. On a essayé de paramétrer sa webcam au mieux, sans être très sûrs de ce qu’on faisait. L’interface, uniquement en anglais à l’époque, était loin d’être claire. On a mis un goal descriptif assez basique du genre « First time here! Please support me and motivate me! ». Je me suis écarté pour m’assurer de ne pas être dans le champ de la caméra puis Leïa a lancé la diffusion live de sa free sex cam. Je me souviens encore ne l’avoir jamais vue aussi stressée mais je pense que c’était un mélange d’excitation et d’appréhension. Immobile, elle regardait son video chat dans l’expectative et ne savait pas vraiment quoi faire. Quelques personnes ont alors commencé à lui écrire dans le tchat gratuit en la saluant et en la complimentant sur sa beauté. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour réveiller la chaudasse qui sommeillait en elle… Elle s’est aussitôt détendue et, sans dire un mot faute de maîtriser suffisamment l’anglais parlé, a commencé à prendre des poses de plus en plus hot. Jusque-là les participants à sa webcam sexe étaient calmes, ils observaient mais ne s’exprimaient pas. Dès que les voyeurs ont aperçu un bout de son soutif les commentaires ont immédiatement fusé dans la salle de chat, ils voulaient en voir plus.

Les prémices d’une cam live sex très excitante

Striptease amatrice webcam sexy

Leïa n’était clairement pas là pour l’argent, c’était d’abord pour le fun et le plaisir. Mais elle voulait quand même arriver à faire tipper quelques participants pour pimenter un peu les choses et leur offrir une cam live sex digne de ce nom. Elle n’a pas eu à attendre très longtemps, la première notification de tips est apparue sur son écran. Un mec venait de lui envoyer ses 10 premiers tokens accompagnés d’un commentaire lui disant qu’elle était super bandante. Il n’en fallait pas plus pour que l’apprentie exhibitionniste commence à se dévoiler. Je connaissais par cœur cette facette de Leïa et je n’avais plus aucun doute quant au fait que ses fans d’un jour s’apprêtaient à assister à une visio torride. À sa demande, j’ai mis l’incontournable Sexual Healing de Marvin Gay sur sa chaîne hi-fi. La jeune amatrice a alors commencé à se déhancher sensuellement au rythme de la musique tout en veillant à bien rester dans le cadre.

Effeuillage torride en live

Continuant sur sa lancée elle a tout doucement fait glisser les bretelles de son soutien-gorge sous son petit haut bleu transparent qui laissait deviner sa poitrine. Trois nouveaux pourboires sont alors tombés presque coup sur coup, l’un venant du premier tipper et les autres de deux nouveaux fans. L’un d’eux fantasme visiblement sur les femmes d’origine arabe car il a répété plusieurs fois « belle beurette » dans le tchat suivi de « hot girl ». Plus excitante que jamais en cam sexy, la brunette chauffe ses admirateurs en poursuivant ce striptease endiablé. Délestée de son haut et de son soutif, elle exhibe fièrement ses petits seins en bougeant en rythme son petit cul rebondi sous le regard lubrique des mateurs. Flattée d’être devenue en quelques minutes un tel objet de désir, Leïa est de plus en plus excitée. À l’idée de faire bander cette centaine d’inconnus elle sent une chaleur moite envahir son entrejambe.

Belle brune en doggy style

Déchaînée, notre beurette en chaleur se met à quatre pattes sur son lit en levrette et rentre les bords de son string entre ses fesses. Son public comprend qu’elle est prête à retirer son bas et à se mettre toute nue ce qui les excite de plus belle. La tension devient alors palpable, les mecs n’en peuvent plus et une pluie de tokens s’abat soudainement sur la tchat room. Ce sont près de 500 tokens qui viennent de tomber d’un coup, précieux sésame qui dévoilera sa chatte. Tandis qu’elle est en train de s’exhiber à moitié à poil devant un peu plus de 100 voyeurs, Leïa ne se démonte pas. Elle semble même de plus en plus à l’aise dans ce premier live cam sexe alors qu’on se rapproche du moment tant attendu… Jouant avec l’élastique de son string pour maintenir la tension, la jeunette se positionne en doggy style, le corps parfaitement dans l’axe de la caméra. On devine son anus que peine à cacher ce minuscule bout de tissu et quelques chatteurs en profitent pour lui demander si elle peut se mettre un doit dans le petit trou.

Feignant d’ignorer ces demandes, elle fait glisser ce dernier rempart textile le long de ses cuisses en se penchant sensuellement en avant. D’une main, elle écarte les grandes lèvres de son minou et offre ainsi à ses spectateurs une vue imprenable sur son intimité. Nouvelle vague de pourboires, pas loin de 500 tokens supplémentaires viennent de secouer le free chat en ébullition.

Chatte lisse en levrette

Leïa flirte sur la frontière étroite qu’il y a entre l’érotisme d’une webcam sexy et le porno live. On sent par moments qu’elle a envie de se laisser aller vers du sexe hard sans tabou. Au fond d’elle elle sait qu’elle n’est pas encore prête et reprend vite la voie du show sensuel.

Un avant-goût de son prochain show cam

Électrisée par le succès de cette première Chaturbate cam et par les compliments des coquins de plus en plus nombreux à la regarder, Leïa ne compte pas en rester là. Pour la plus grande joie de ses tout premiers fans, elle a décidé de les gâter en leur donnant un aperçu de la salope qu’elle peut être… Pas folle, elle a aussi compris que c’était un moyen redoutable de les teaser pour sa prochaine webcam sex car elle en est sûre, elle reviendra bientôt ^^ ! Notre future camgirl française s’allonge sur son lit, jambes écartées, sa caméra orientée vers sa chatte trempée de mouille. D’une main décidée elle commence à se caresser en poussant de petits gémissements. Puis elle s’enfonce doucement un doigt dans le vagin dans lequel elle fait progressivement des va-et-vient de plus en plus rapprochés. La cochonne y glisse un deuxième doigt et se masturbe de plus en plus fort en faisant des mouvements de haut en bas. Elle pousse soudainement un puissant cri de plaisir qui laisse deviner qu’elle vient de se donner un bel orgasme. Partageuse, la petite coquine approche de l’objectif son doigt tout droit sorti de sa foufoune. Son public peut alors admirer la crème blanche et visqueuse dont il est entièrement recouvert. Elle écrit ensuite quelques mots dans le chat gratuit pour dire au-revoir, remercier les tippeurs et leur dire qu’elle reviendra très bientôt pour une nouvelle cam live sex. Afin de mettre toutes les chances de son côté elle ajoute qu’il y aura un dildo et peut-être même un peu d’anal la prochaine fois… Enfin, avant de couper le stream, la jeune salope regarde fixement sa webcam et lèche son doigt plein de mouille avec gourmandise. Elle en fait plusieurs fois le tour avec sa langue, et ce, avec supplément de salive s’il vous plaît ! Difficile de résister à un tel spectacle érotique, ils ne sont pas prêts d’oublier cette amatrice super bandante. Cet aperçu de sexe hard en live gratuit a fait son petit effet. Nul doute qu’ils seront au rendez-vous la prochaine fois.

Doigt dans la chatte

Laissez un commentaire